Google AdWords VS Marketplaces : le combat du siècle

La page de résultats de Google (appelée SERP) est plus étonnante qu’elle en a l’air. En lisant à travers cette fameuse page au fond blanc, on peut y deviner les stratégies de la firme tout comme ses faiblesses. Ces derniers mois ont été mouvementés : mise en place de 4 résultats Google AdWords avant les résultats naturels, message à destination des blogueurs contre les échanges de liens, HTTPS, insinuation d’un retour de Google Plus, accélération des pages mobiles… De quoi donner le tournis aux webmasters ! Je vous propose de lire à travers la SERP et d’en extraire un fil conducteur à suivre pour continuer de développer nos sites convenablement

Les concurrents de Google : Amazon, Alibaba, marketplace

A priori une firme comme Google ne présente aucune faiblesse. Ses services sont devenus des outils du quotidien et une entreprise ne peut pas se passer du moteur si elle veut être visible sur internet. Et pourtant ! Google comme toute entreprise à forces et des faiblesses. Segmente son marché, cible ses clients et se positionne dans l’esprit des consommateurs.

C’est dans cette logique que le moteur s’est transformé en un véritable comparateur de prix. Principale préoccupation de la firme : « Pourquoi les e-commerçants s’inscrivent sur des places de marché à forte commission, au lieu de souscrire à Google AdWords et maîtriser leur marge ?

A cette question se pose un problème de concurrence évident, notamment sur Google Shopping, entre sites français, et des sites comme Alibaba ou Ali express.

EXEMPLE

La solution Google : Google AdWords

Pour inciter les annonceurs à se lancer dans le pub, maîtriser leurs coûts et leurs ventes, rien de mieux que de mettre en avant les résultats sponsorisés. Une pierre deux coups, cela peut mener dans certains domaines à une augmentation des CPC, augmentant les revenus de la firme.

En regardant Google Shopping, on s’aperçoit qu’il devient un vrai comparateur de prix. Les changements des pré-requis, en faisant passer le code GTIN (code barre), obligatoire pour tous les produits du flux va dans ce sens.

Cependant pour beaucoup d’annonceurs, Google AdWords reste un levier cher. Le coût d’acquisition et la marge finale, en imputant le prix d’achat, la logistique, et éventuellement l’appel à des spécialistes AdWords, transforment les campagnes de publicité en pertes financières.

Ce que vous devez faire : utiliser Google AdWords et / ou miser sur le référencement naturel version 2016.

 

Qu'avez-vous pensé de l'article ?
[Total : 0 Moyenne : 0]

Nicolas