5 choses à savoir sur vos employés maintenant

5 choses à savoir sur vos employés maintenant

[ad_1]

Les employés sont essentiels à la plupart des entreprises. Trouver et retenir de bons employés peut être difficile, surtout pendant les périodes difficiles comme la pandémie. Le gouvernement modifie continuellement les règles qui ont un impact sur vous et vos employés.



Règles des employés pour 2021

Voici quelques nouvelles règles à noter pour 2021.

1. Règle finale DOL

L’un des principaux défis pour de nombreux employeurs est de classer correctement les travailleurs – en tant qu’employés ou entrepreneurs indépendants. Des règles différentes s’appliquent à des fins gouvernementales différentes. Le département américain du Travail a récemment publié un règle finale pour vous aider à déterminer si les travailleurs sont économiquement dépendants de votre entreprise, et donc des employés, ou en affaires pour eux-mêmes, et donc des entrepreneurs indépendants. S’ils ne sont pas des entrepreneurs indépendants, les règles relatives au salaire minimum et aux heures supplémentaires s’appliquent aux employés non exonérés (employés qui ne sont pas des gestionnaires ou autres exemptés des règles relatives au salaire minimum et aux heures supplémentaires).

Encore une fois, gardez à l’esprit que différentes normes s’appliquent à des fins différentes. Par exemple, pour les impôts fédéraux sur l’emploi, Conseils IRS contrôles. Il n’y a eu aucun changement dans ces règles, bien qu’il y ait eu des propositions au Congrès pour le faire.

2. Prolongation volontaire du congé de maladie payé et du congé familial

En 2020, les petits employeurs étaient tenus de fournir certains congés de maladie payés et congés familiaux payés aux employés directement touchés par le COVID-19. Le coût de ces avantages n’est pas venu des poches des employeurs; il était financé par des impôts sur l’emploi que les employeurs n’avaient pas à payer au gouvernement.

Du 1er janvier 2021 au 31 mars 2021, les employeurs peuvent continuer à offrir ces avantages. Ils ne sont pas tenus de le faire. Les règles de détermination des employés admissibles aux prestations n’ont pas changé.

le IRS a des conseils sur l’admissibilité des employés à ces avantages et la façon dont les employeurs demandent des crédits d’impôt pour emploi remboursables.

3. Crédit de fidélisation des employés

La Loi CARES avait créé un crédit d’impôt à l’emploi de 50% jusqu’à concurrence de 10000 $ de salaire par employé entre le 13 mars 2020 et le 31 décembre 2020, pour un crédit maximal en 2020 de 5000 $. La loi de crédits consolidée de 2021 a créé un nouveau crédit amélioré de rétention des employés pour les salaires payés jusqu’au 30 juin 2021.

Le nouveau crédit, qui peut être réclamé que les employés fournissent ou non des services, est maintenant de 70% du salaire jusqu’à 10 000 $ par employé et par trimestre. En effet, un employeur peut avoir droit à un crédit allant jusqu’à 14 000 $ pour 2021 (salaire de 10 000 $ x 70% x 2 trimestres) pour chaque employé. Il n’y a aucune limite quant au nombre d’employés pour lesquels le crédit peut être demandé.

Pour être admissible au crédit, un employeur doit avoir une entreprise qui a été totalement ou partiellement suspendue ou qui a dû réduire ses heures d’ouverture en raison d’une ordonnance du gouvernement. Si une entreprise est partiellement suspendue pendant une partie du trimestre seulement, seuls les salaires de cette partie du trimestre peuvent être pris en compte. Le simple transfert d’employés vers le travail à distance ne fait pas de l’entreprise un employeur admissible.

Alternativement, une entreprise peut être éligible en cas de baisse significative des recettes brutes. Pour le crédit 2020, cela signifiait que les recettes brutes d’un trimestre civil étaient inférieures à 50% par rapport au même trimestre civil en 2019. Pour 2021, seule une baisse de 20% est nécessaire pour qu’une entreprise soit un employeur admissible. Pour les nouveaux employeurs (non en activité en 2019), la comparaison est faite avec le trimestre au cours duquel l’entreprise a démarré.

4. Retenue à la source de l’impôt différé de sécurité sociale des salariés

Si vous avez choisi de reporter la part des salariés de la taxe de sécurité sociale (partie de la FICA) sur les salaires jusqu’à une limite fixée du 1er septembre 2020 au 31 décembre 2020, vous devez prendre les mesures appropriées en 2021. Cela signifie une retenue à la source et un dépôt des sommes suffisantes pour récupérer le montant différé d’ici le 31 décembre 2021. Sinon, vous, en tant qu’employeur, êtes redevable d’intérêts, de pénalités et d’ajouts d’impôt qui commencent à courir le 1er janvier 2022. IRS a des conseils sur ce que vous devez faire.

5. Crédit d’opportunité d’emploi

Si votre entreprise se rétablit et que vous embauchez de nouveaux employés, ne négligez pas le crédit d’opportunité de travail. Ce crédit d’impôt sur le revenu est destiné à l’embauche de personnes qui appartiennent à certains groupes cibles, comme les ex-criminels et les bénéficiaires de l’aide familiale de longue date. Le crédit s’applique également aux chômeurs de longue durée (ceux qui n’ont pas travaillé pendant au moins 26 semaines consécutives). Le montant du crédit varie en fonction du groupe cible (voir instructions au formulaire 5884).

Le crédit devait expirer à la fin de 2020, mais a été prolongé jusqu’en 2025. Gardez ce crédit à l’esprit alors que l’économie continue de s’améliorer dans les années à venir.

Attention: vous et votre nouvel employé devez Formulaire IRS 8850 afin que vous puissiez le soumettre à votre agence d’État pour la main-d’œuvre dans les 28 jours après qu’un employé éligible commence à travailler pour votre entreprise. Il s’agit de vérifier que l’employé appartient réellement à un groupe ciblé.

Conclusion

Les nouvelles règles applicables aux employés peuvent avoir un impact sur les coûts salariaux. Assurez-vous de discuter de votre situation avec votre CPA ou un autre conseiller fiscal pour profiter des règles qui aident votre personnel tout en réduisant vos coûts salariaux.

Image: Depositphotos.com


Qu'avez-vous pensé de l'article ?
[Total : 0 Moyenne : 0]

Nicolas